Cycle de séminaire 2020-2021 autour de l’Intelligence Artificielle

19 October 2020 par Sylvain Reynal [TheChamp-Sharing]
Avec Sylvain Saighi (IMS Bordeaux) comme premier invité de marque, ETIS lance ce jeudi 22 octobre à 14h un cycle de séminaire annuel autour de l'Intelligence Artificielle.
ETIS lance ce jeudi 22 octobre à 14h un cycle de séminaire annuel autour de l’Intelligence Artificielle. Tout au long de l’année un invité par mois viendra présenter ses travaux en lien avec l’IA : télécom et IA, robotique et émotions, aspects environnementaux, éthique et biais des dataset en apprentissage machine… Sylvain Saïghi, chercheur au Laboratoire IMS (Université de Bordeaux), sera le premier invité de ce cycle, avec un exposé intitulé Soutenabilité énergétique de l’IA : quelle place pour les nouveaux paradigmes de calcul ?
 
Agenda : 22/10/2020 à 14h
Lieu : amphi colloque  (site de saint-martin)
Le séminaire est ouvert à tous.

Résumé

Depuis quelques années, l’Intelligence Artificielle (IA) s’immisce de plus en plus dans notre quotidien. Cependant, l’IA telle que celle actuellement soutenue par la plupart des grands acteurs de l’industrie, à l’image des GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft), est décentralisée vers des serveurs. Sachant que la consommation électrique des infrastructures Internet représente 7 % de la production mondiale et que l’on anticipe le triplement du trafic Internet tous les 3 ans, il est nécessaire d’envisager dès maintenant des solutions de calcul alternatives plus économes en énergie pour prévenir une lourde désillusion concernant l’essor de l’IA à grande échelle. À l’instar d’autres domaines, s’inspirer du vivant constitue une approche prometteuse pour répondre à ce défi d’ingénierie. Sachant que le cerveau humain consomme environ 20W, plusieurs équipes de recherche dans le monde pensent qu’une solution résiderait dans la réalisation d’architectures neuromorphiques, sous la forme de réseaux de neurones artificiels matériels. Par ailleurs, les récents progrès des sciences des matériaux (spintronique, memristors, isolants de Mott, etc.) ont permis de proposer plusieurs solutions pour réaliser des synapses ou des neurones artificiels permettant de réduire encore davantage la consommation électrique de telles architectures neuromorphiques. La présentation proposera un éclairage sur la conception neuromorphique et ses retombées attendues.

Biographie de l’orateur

Sylvain Saïghi est Maître de Conférences à l’Université de Bordeaux et responsable de l’équipe “Architecture des réseaux neuronaux en silicium”. Il a obtenu son doctorat en 2004 sur la conception d’opérateurs analogiques dédiés aux neurones en silicium. Il est auteur ou co-auteur de plus de 60 publications. Grâce à une bourse Fulbright, il a été professeur associé invité à l’université Johns Hopkins, Baltimore (MD), pendant 6 mois en 2011.
Il a participé au projet EU FACETS et a été le responsable scientifique pour le laboratoire IMS dans le cadre du projet EU FACETS-ITN. Il a été le coordinateur du projet français MHANN ANR qui visait à construire un prototype d’architecture bio-inspirée, en utilisant des memristors ferroélectriques. Actuellement, il est le coordinateur du projet EU ULPEC qui vise à développer une caméra événementielle à très faible consommation d’énergie composée d’un capteur visuel et de neurones en CMOS et d’un réseau de synapses plastiques à base de memristors ferroélectriques. Il est aussi actuellement un des partenaires du projet européen NEUROTECH, qui vise à soutenir le développement de la communauté européenne dans les technologies neuromorphiques. Il a récemment obtenu la chaire GrAI (Green Artificial Intelligence) financée par l’ANR dans le cadre du plan d’action français pour IA.

A lire aussi