Marie-Morgane Paumard lauréate du Prix Jeunes Talents L’Oréal-UNESCO

Marie-Morgane Paumard, doctorante dans l’équipe MIDI, est lauréate du “Prix Jeunes Talents L’Oréal-UNESCO pour les femmes et la science” pour l’année 2020.

Ce Prix récompense 35 doctorantes et post-doctorantes ès science, à l’occasion de la Fête de la Science.

Les travaux de Marie-Morgane s’inscrivent dans le cadre du projet “ARCHEPUZ’3D”, financé par la Fondation des sciences du patrimoine.

Sa thèse porte sur le remontage automatique de sites archéologiques. Marie-Morgane Paumard conçoit des algorithmes qui permettront de réassembler virtuellement des fragments de monuments et d’objets anciens. La chercheuse entraîne une intelligence artificielle à réaliser des remontages pertinents, qui sauront respecter le sens de l’oeuvre, sans se fier à la seule continuité visuelle. Ses travaux conjuguent de manière originale la compréhension visuelle et l’exploration d’un vaste espace de choix. Marie-Morgane Paumard apporte un éclairage neuf à la résolution de processus décisionnels complexes : loin de se limiter à l’archéologie, ses recherches trouvent des applications en médecine, en biologie du génome ou encore pour la conduite de véhicules autonomes.” (d’après le communique de presse officiel)

Une bourse Fulbright pour Louis Regnacq

Louis Regnacq, doctorant dans l’équipe CELL, est lauréat d’une bourse Fulbright sur l’appel 2020. Il a défendu son projet de recherche en partenariat avec l’Université Internationale de Floride (FIU), dans le cadre du projet joint ANR-NSF Biotifs sur lequel il travaille.

L’objectif de ses recherche est d’investiguer de nouvelles stratégies de stimulation électrique des nerfs périphériques pour des prothèses de main artificielle pour la réhabilitation sensorielle (sens du toucher) de patients amputés. Ces expérimentations porteront sur l’étude de la réponse nerveuse à des signaux hautes fréquences (de la dizaine de kHz au MHz) encore peu explorée.